Réduire/Smaller Agrandir/Bigger

Maladies de la rétine et du vitré

Qu’est-ce que la rétine ? Comment se fait la vision ? Les maladies de la rétine et du vitré Questions fréquentes
Rétine
© American Academy of Ophthalmology (AAO)

Les maladies de la rétine et du vitré peuvent entraîner, en l'absence de traitement, une cécité, totale ou partielle, unie ou bilatérale.

La rétine est l'organe essentiel de la vision : c'est l'équivalent de la pellicule dans un appareil photographique.

Vidéo

La Vision © Groupe 3D, Nantes, France

Les maladies de la rétine et du vitré peuvent être spécifiques à l'œil :

  • Décollement de la rétine (dans les lésions fragilisantes de la Myopie par exemple), précédé par le décollement postérieur du vitré (voir vidéos ci-dessous)
  • certaines altérations de la Macula (centre de la rétine) : Membranes et trous maculaires (voir vidéos ci-dessous)
  • Dégénérescences héréditaires de la rétine.

Elles peuvent aussi être secondaires :

  • à des maladies générales comme le diabète : rétinopathie diabétique proliférative (ou proliférante, avec développement de néovaisseaux à la surface de la rétine, qui entraînent des hémorragies à répétition dans le corps vitré), rétinopathie oedémateuse, ou mixte
  • ou à un traumatisme : hémorragie intravitréenne, décollement de rétine, corps étranger intravitréen ou intrarétinien
  • ou à d’autres chirurgies oculaires, comme la chirurgie de la Cataracte : décollement de rétine, oedème maculaire.

 

Enfin, elles peuvent être d'origine polyfactorielle : Dégénérescence Maculaire Liée à l'Âge (DMLA)(en savoir plus)

 

Certaines maladies de la Rétine et du Vitré peuvent être réparées au bloc opératoire
principalement :

  • le décollement de la rétine (quelle que soit son origine),
  • les hémorragies dans le corps vitré (quelle que soit leur origine : Rétinopathie diabétique, Traumatisme, Déchirure rétinienne, Occlusion veineuse),
  • les trous et membranes épiretiniennes maculaires.

Le Vitré et la Rétine sont situés en arrière de l’œil ; pour y avoir accès, il faut utiliser un moyen de visualisation à travers les milieux dits “antérieurs” : cornée, iris, cristallin. Les moyens de visualisation conventionnels sont le Microscope Opératoire avec lentilles de contact et l’Ophtalmoscopie Indirecte.

Ophtalmoscopie Indirecte

La Rétine est observée à travers une loupe grossissante placée devant la pupille dilatée et éclairée par un faisceau lumineux.

Microscope Opératoire

La Rétine est observée à travers les oculaires du microscope opératoire.

Les gestes chirurgicaux peuvent être pratiqués :

  • à l'extérieur de l'œil, sur la sclère : Indentation/Cryoapplication/Ponction
  • à l'intérieur de l'œil, en arrière du cristallin, à travers la cornée et l'iris : Vitrectomie et ses gestes associés : Endolaser, Endodiathermie, Rétinectomies, Tamponnement interne par Gaz ou Huile de Silicone
Vidéo

Le Décollement Postérieur du Vitré © Groupe 3D, Nantes, France

Vidéo

Le Décollement de Rétine © Groupe 3D, Nantes, France

Vidéo

Les Syndromes Maculaires © Groupe 3D, Nantes, France

Vidéo

Le Trou Maculaire © Groupe 3D, Nantes, France

D'autres Rétinopathies peuvent se traiter par des Injections intraoculaires, dans le corps vitré :

  • la DMLA dans sa forme "Humide" (avec “néovaisseaux”) (en savoir plus)
  • les néovaisseaux de la Myopie forte
  • la Rétinopathie diabétique, l' Occlusion veineuse

 

Certaines maladies de la Rétine ne se traitent pas chirurgicalement pour l’instant (en dehors de protocoles de recherche) :

  • La DMLA dans sa forme "Sèche" (atrophique) (en savoir plus)
  • les Dégénérescences héréditaires de la rétine

Rétine et chirurgie de la cataracte

Avec les techniques actuelles de la chirurgie de la cataracte, les risques de décollement de rétine et d'oedème maculaire, sont très faibles, en dehors de complications peropératoires. Ils sont un peu plus élevés si le patient est opéré jeune, et/ou s'il/elle est myope.

On est parfois amené à opérer le cristallin en même temps que le vitré et la rétine, même s'il n'est pas, ou peu, cataracté, afin de mieux visualiser la partie antérieure du vitré, appelée "Base du Vitré," pour prévenir ou traiter la Prolifération Vitréo Rétinienne (PVR) Antérieure (voir ci dessous causes d'échec du décollement de rétine)

Vidéo

La Cataracte © Groupe 3D, Nantes, France

Causes d'échec de la chirurgie du décollement de rétine

Avec les techniques actuelles, et lorsque le décollement de rétine est récent et que les conditions de visibilité sont bonnes, le taux d'échec en première intention est bas, environ 10%, tous cas confondus.

Le Décollement peut récidiver après succès initial en cas de décollement du vitré en plusieurs temps, lequel provoque dans ce cas rare, des déchirures rétiniennes successives, dans des zones nouvelles.

Le taux d'échecs en première intention est plus élevé en cas de décollement plus complexe (déchirures grandes et/ou multiples, hémorragie du vitré...)

(il atteint 30% des cas - que la chirurgie soit par indentation externe et/ou par vitrectomie - dans une étude multicentrique européenne récente), ou en cas de traumatisme.

La cause principale reconnue des échecs de la chirurgie bien menée est la prolifération vitréo rétinienne (PVR) antérieure: des membranes se forment dans la Base du Vitré qui se rétracte, soit d'emblée, soit après l'intervention. Soit l'échec est immédiat, soit la récidive est rapide, souvent dans les trois semaines environ après l'intervention. Il faut réopérer.



Références
Heimann H, Bartz-Schmidt KU, Bornfeld N, et al. Scleral buckling versus primary vitrectomy in rhegmatogenous retinal detachment: a prospective randomized multicenter clinical study. 2007. Ophthalmology. 114:2142-54.

Yashin D. Ramkissoon et al, Risk of Iatrogenic Peripheral Retinal Breaks in 20-G Pars Plana Vitrectomy, Ophtalmology 2010, article in press.

Kita N, Yoshimura N. (2011).Endoscope-assisted vitrectomy for the management of pseudophakic and aphakic retinal detachments with undetected retinal breaks. Retina; 31: 1347-51.

Al Sabti K, Raizada S. (2012).Endoscope-assisted pars plana vitrectomy in severe ocular trauma. BJO; 96: 1399-403.

Marra KV, Yonekawa Y, Papakostas TD, Arroyo JG. (2013). Indications and Techniques of Endoscope Assisted Vitrectomy. J Ophthalmic Vis Res; 8, 3: 282-90.

Boscher C. [2014]. Endoscopic Evaluation and Dissection of the Anterior Vitreous Base. Kuhn, Acta Ophtalmologica, in press.